Cultiver des piments

Le piment (Capsicum annuum, C. frutescens, C. chinense) est aujourd’hui cultivé presque partout dans le monde.

Cultiver des piments

Le piment en deux mots
Le piment (Capsicum annuum, C. frutescens, C. chinense) est aujourd’hui cultivé presque partout dans le monde. Découvert en Amérique du Sud à l’époque précolombienne, il a été introduit en Europe au XVIème siècle.

On en compte des milliers de variétés, de grosseurs, de formes et de couleurs différentes, originaires des quatre coins de la planète, dont quelques variétés françaises (‘Cayenne’, ‘Bresse’, ‘Espelette’). A noter que le poivron est une variété de l’espèce Capsicum annuum de grosse taille. Les piments se classent également en fonction de leur force, de « doux » à « torride ».
Conditions de culture
Le piment adore la chaleur. Il est donc indispensable d’installer les plants dans un endroit bien ensoleillé.
La plante, pour produire de beaux fruits, a besoin d’un sol riche, de préférence constitué d’un terreau additionné de compost bien mûr. Une fertilisation à la plantation et tout au long de la culture est recommandée pour augmenter le nombre et la qualité des piments. On utilise le plus souvent des engrais à dominante potassique et phosphaté, comme la poudre d’os ou la cendre de bois.
Semis et plantation
Capsicum annuum jeune Capsicum annuum jeune. Le semis du piment est très facile. Il se fait généralement à l’abri, soit sur couche (sous châssis), soit à la maison, dans des petits godets, de février à mars. La température idéale pour la germination est de 25° C. La levée a lieu au bout d’une dizaine de jours. Dès l’apparition de deux vraies feuilles, repiquez en pot ou caissette. En avril-juin, lorsque les gelées nocturnes ne sont plus à craindre, transplantez les plants à leur emplacement définitif, en pleine terre, à bonne exposition. Espacez-les de 50 cm et incorporez au fond du trou du compost bien mûr éventuellement additionné de poudre d’os et de cendre.

En régions privilégiées, il est possible de semer directement en pleine terre en avril-mai.
Vous pouvez aussi acheter en jardinerie des petits plants en godets, la culture en est plus facile et la récolte plus rapide ! Le piment se cultive très bien en pots, placés sur le balcon ou même un rebord de fenêtre.
Conseils d’entretien
Le piment a besoin d’un arrosage régulier pour croître et fructifier correctement, en particulier en été.

Par temps chaud et sec, les feuilles du piment peuvent être attaquées par les araignées rouges, qui y tissent leurs toiles, provoquant des taches grises et leur desséchement. Les pucerons également s’attaquent au feuillage, aux bourgeons et aux tiges. Il faut alors couper les parties atteintes et les brûler. La pulvérisation d’eau additionnée de savon noir ou de purin d’ortie permet également de chasser ces insectes nuisibles.

Plus rarement, par temps est doux et pluvieux, le piment est sujet à l’anthracnose, une maladie du poivron, qui provoque des lésions sur les fruits. Dans ce cas, il est indispensable d’arracher les plants et de les brûler car il n’existe pas de remède.
Récolte et conservation
Capsicum annuum tabascoCapsicum annuum tabasco
La récolte a lieu 5 à 6 mois après le semis et jusqu’aux gelées. Les fruits sont cueillis à maturité. Même verts, une fois récoltés, ils continuent de mûrir et de se colorer. Pour les conserver, il est d’usage de les faire sécher au soleil puis de les accrocher dans un endroit sec et abrité, réunis en bottes.
Utilisations du piment
A l’état frais ou séchés et broyés en poudre, les piments sont consommés comme condiment. Ils sont le plus souvent incorporés à des mets exotiques épicés. Ils peuvent être aussi confits entiers dans du vinaigre ou mélangés à de l’huile de pizza. Il existe de nombreuses purées et sauces pimentées, dont l’harissa nord-africaine, les currys indiens, le tabasco.

Les commentaires sont ferms.

error: Content is protected !!